Application StopCovid : la Cnil met en demeure le ministère de la Santé

L’application, qui n’a été téléchargée que par 3% des Français, doit encore améliorer certains points pour être en conformité totale avec le RGPD.
Doit encore mieux faire. Après une série de contrôles sur l’application mobile française Stop Covid, destinée à pouvoir remonter aux personnes ayant été en contact avec un utilisateur testé positif au Covid-19, la Cnil estime que la deuxième version ne répond pas encore entièrement aux exigences du Règlement européen de protection des données (RGPD) et de la loi Informatique et Libertés . Le gendarme français a donc mis en demeure le ministère de la Santé et des Solidarité et lui donne un mois pour rectifier le tir.
Lire l’article
Lire la délibération de la CNIL mettant en demeure le ministère des solidarités et de la santé
Lire la délibération du bureau de la CNIL décidant de rendre publique la mise en demeure à l’encontre du ministère des solidarités et de la santé

date de publication :20-07-2020