Vulnérabilité à la Covid-19 : que sait-on des différences entre hommes et femmes ?

Dans la plupart des régions du monde, les chiffres sont saisissants : les hommes sont statistiquement plus nombreux à mourir de la Covid-19 que les femmes. Aux États-Unis, à la mi-octobre, 54 % des décès dus au coronavirus SARS-CoV-2 concernaient des hommes, d’après les chiffres des Centres de contrôle des maladies. En France, selon le point épidémiologique hebdomadaire de Santé publique France du 22 octobre consacré à l’épidémie de Covid-19, sur les 142 654 patients ayant été hospitalisés depuis le 1er mars, 53 % étaient des hommes, lesquels représentaient aussi 59 % des 22 873 patients décédés à l’hôpital. Le constat est le même dans de nombreux pays de cultures et de niveaux économiques différents.

Les femmes seraient-elle épargnées de par leur constitution biologique ? Seraient-elles naturellement protégées par leurs gènes et leurs hormones ? La réalité est probablement bien plus complexe.
Lire la suite

date de publication :27-10-2020