Variants du coronavirus : ce que l’on sait, ce que l’on ignore encore

Ils ont été repérés en Grande-Bretagne, en Chine, en Afrique du Sud, à Singapour ou au Brésil, et ont beaucoup fait parler d’eux ces derniers mois. « Ils », ce sont les variants du coronavirus SARS-CoV-2, porteurs de mutations qui pourraient changer la façon dont se déroule la pandémie. Plus transmissibles, risquant d’échapper aux vaccins, capables de toucher d’autres populations… Les assertions se sont multipliées à leur sujet ces derniers temps, sans être toujours solidement étayées scientifiquement.
Trois de ces mutants, en particulier, font les gros titres depuis quelques semaines. Connus sous les noms de codes VUI202012/01, 501.V2 et P1, ils ont respectivement été identifiés pour la première fois en Grande-Bretagne, en Afrique du Sud et au Japon (en provenance du Brésil).
Que sait-on de ces variants ? Quelles questions restent sans réponse ? En quoi leur émergence pourrait-elle modifier la propagation de l’épidémie ?
Lire la suite

date de publication :20-01-2021