Variants du SARS-CoV-2 : « Concernant l’utilisation du séquençage en santé publique, la France a du retard »

Le séquençage est une technologie qui permet de « lire » le génome d’un organisme et ainsi de détecter les mutations dont il est porteur. Certains pays y ont recouru massivement dans le cadre de l’épidémie de Covid-19. Mais la France, peu : plus d’un an après le début de l’épidémie, le nombre de séquences de génomes du coronavirus SARS-CoV-2 mises à disposition de la communauté internationale par notre pays est très faible.
Directeur de recherche au CNRS, affecté au laboratoire MIVEGEC (IRD, CNRS, Université de Montpellier), Samuel Alizon décrypte pour The Conversation les raisons de cette situation qui interpelle, à l’heure où les variants détectés initialement au Royaume-Uni, en Afrique du Sud ou au Brésil se propagent rapidement.
Lire la suite

date de publication :15-02-2021