La crise Covid favorise la recrudescence des dérives sectaires dans le champ de la santé

Près de 40% des signalements de dérives sectaires sont en lien avec la santé, avec une tendance à la hausse favorisée par la crise actuelle liée au Covid. Face à cette recrudescence, le ministère de l’Intérieur installe une nouvelle instance au sein de mission dédiée (Miviludes) et veut systématiser les signalements aux autorités judiciaires.
Le champ de la santé reste un terreau fertile pour les mouvements sectaires et cette tendance se confirme dans la période actuelle de crise sanitaire. Ainsi 40% des signalements de dérives sont-ils en lien avec la santé, dans un mouvement général de
hausse des alertes tous champs confondus (+30% de saisines en cinq ans), selon un état des lieux diffusé ce 24 février par le ministère de l’Intérieur (à télécharger ci-dessous). Face à cette recrudescence, plusieurs annonces ont été faites par la ministre
déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa, qui a désormais la tutelle de la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes).
lire la suite

date de publication :25-02-2021