La voie purificatrice : la forme rectale : les suppositoires

le jeudi 8 mars 2012 de 17:30 à 20:00

l’amphithéâtre HA1
Hôpital Timone Adulte
Marseille

Renseignements et inscription

Entrée libre
Contacts : Secrétariat du Conservatoire du patrimoine médical - Tél : 04 91 74 51 71

Association des amis du patrimoine médical de Marseille
Hôpital Salvator 249 bd de Sainte-marguerite 13274 Marseille cedex 09
Courriel : yves.baille@ap-hm.fr

Site web : http://patrimoinemedical.univmed.fr


La voie purificatrice : la forme rectale : les suppositoires


Professeurs Jean-Pierre Reynier – Alain Durand

Destinés aujourd’hui tant à l’usage local qu’à l’usage général, les suppositoires représentent une des formes galéniques les plus anciennes. Les égyptiens de l’époque pharaonique s’en servaient déjà. Ils restent de nos jours utilisés en France, particulièrement en pédiatrie. Le concept de nettoyage et de purification des voies digestives destiné à faire disparaître toutes les humeurs délétères pour la santé a perduré pendant des siècles entraînant, outre l’utilisation des suppositoires, celle des médications qui n’ont parfois existé que pendant quelques siècles avec des instruments parfois surprenants : ce sont les clystères, les poires, les irrigateurs, les lavements …
A l’âge d’or de la pharmacie (XIXe siècle), les suppositoires se sont vus portés au rang de médecine efficace pour la voie générale, permettant d’administrer des actifs pour traiter la douleur, les infections bronchiques, la toux …
Aujourd’hui, malgré quelques innovations surprenantes, leur déclin paraît avancé : question de mode ou d’inefficacité ?