Grippenet.fr : un nouveau système de surveillance de la grippe sur internet.

Lancé à l’initiative de l’Inserm, l’université Pierre et Marie Curie et l’Institut de Veille Sanitaire, ce nouveau site web s’inscrit dans le cadre d’un projet de surveillance et de modélisation des épidémies en Europe. Le projet Epiwok est financé par la communauté européenne. Il a permis la naissance d’une plateforme européenne de surveillance des syndromes grippaux (Influenzanet) avec la mise en place de nombreux réseaux nationaux.


Lancé à l’initiative de l’Inserm, l’université Pierre et Marie Curie et l’Institut de Veille Sanitaire, ce nouveau site web s’inscrit dans le cadre d’un projet de surveillance et de modélisation des épidémies en Europe. Le projet Epiwok est financé par la communauté européenne. Il a permis la naissance d’une plateforme européenne de surveillance des syndromes grippaux (Influenzanet) avec la mise en place de nombreux réseaux nationaux.

Ces systèmes participatifs de surveillance ont connu divers succès ; plus de 25000 participants au Pays-Bas la première année, mais seulement 3118 participants au Portugal la première année et 3029 en Italie. Néanmoins de nombreux résultats ont déjà été publiés https://www.epipop.fr/fr/le-projet/pour-en-savoir-plus

En France, jusqu’à présent, la surveillance de la grippe est réalisée par des collectes d’informations effectuées :

  • D’une part, par des médecins libéraux volontaires faisant partie notamment du réseau Sentinelles de l’INSERM
  • D’autre part, par un réseau de laboratoires et d’hôpitaux

De manière pratique, cette collecte d’informations se base sur le volontariat. Le site est ouvert à toutes personnes majeures, malade ou non, résident en France Métropolitaine. Après avoir rempli un questionnaire précisant son profil (sexe, mois et année de naissance, commune de résidence, profession, niveau d’études, nombre de personnes du foyer, moyen de transport, taille, poids, vacciné, présence de certaines pathologies, fumeur, allergique, régime alimentaire). Ensuite, le participant est invité, chaque semaine, à mettre à jour les informations concernant les symptômes grippaux.

Cette collecte d’informations à caractère médical suscite néanmoins des interrogations :

  • Les données collectées « anonymisées » définissent les individus sur certains critères sociaux-économiques. Sont-ils réellement nécessaires pour suivre la situation de la Grippe en France et la propagation de cette épidémie ? (extrait du site : « GrippeNet.fr permet à chacun de participer à la surveillance de la grippe en France, de façon volontaire, anonyme et bénévole. Les données recueillies permettent de connaître en temps réel la situation de la grippe en France, et d’étudier la façon dont la maladie se propage ».)
  • Ces informations, fournies sous le couvert de l’anonymat et du bénévolat, ne sont pas contrôlables quand à leur exactitude. Les recherches qui seront réalisées seront toujours sujettes à caution.
  • Ce système ne va-t-il pas remplacer le fonctionnement actuel où le médecin est au cœur du système de surveillance et participe au contrôle de l’information ?
  • Ne va-t-on pas assister , dans l’avenir, à la généralisation de ce type de collecte au détriment d’études scientifiques où l’exactitude de l’information est nettement plus valide ?