Ethique, génétique et psychanalyse : « Qu’est-ce que la génétique apporte à la psychanalyse ? »

le jeudi 27 février 2014 de 08:30 à 18:00

Salle de conférence de l’Institut Paoli Calmettes
232, boulevard Ste Marguerite
13009 Marseille

Renseignements et inscription

Institut Paoli-Calmettes, Département Enseignement et Formation, 232 Boulevard Sainte-Marguerite, BP 156 - 13273 Marseille - Cedex 9
Tél : 04 91 22 38 55


Comment se décline la question du « secret » en génétique médicale et en oncogénétique puisque, bien au-delà du sujet qui consulte, le fait de dire ou de ne pas dire, de savoir ou de ne pas savoir, va nécessairement concerner toute une constellation familiale ?

Le récent décret de loi du 20 juin 2013 précise l’obligation pour une personne qui se voit prescrire un examen de ses caractéristiques génétiques à finalité médicale, d’informer les membres de sa famille potentiellement concernés, des résultats de cet examen, « dès lors que des mesures de prévention y compris de conseil génétique, ou de soins pourraient leur être proposées »

A partir de ce moment, la possibilité pour le sujet de garder le secret sur ce qui relève de son intimité, d’exercer son droit à ne pas communiquer, à se taire à propos de sa santé et de son statut génétique, se trouve escamotée par l’obligation d’informer, de dire, de révéler. L’injonction faite au sujet
est d’opter pour la transparence sauf à engager sa propre responsabilité vis-à-vis de ses apparentés.

De quelles façons ces nouvelles règles prendront corps dans les pratiques ? A quelles tensions éthiques, à quels dilemmes cliniques, serons-nous exposés ? Comment, dans ces conditions, préserver le lien de confiance entre le médecin et la personne qui consulte ?

L’enjeu sera de tenter de concilier des principes apparemment inconciliables : que valent le respect du secret médical et de la vie privée, le respect du consentement de la personne, de son droit de ne pas savoir, de son souhait de ne pas transmettre directement l’information face au devoir de transparence dû aux apparentés dans le souci de les protéger ?

La clinique, à la lumière de la psychanalyse, nous révèle qu’au cœur de la parole se niche un savoir qui excède l’information qu’elle prétend transmettre et communiquer. Aussi durant cette 7ème journée : « Qu’est-ce que la génétique apporte à la psychanalyse ? », généticiens, conseillers en génétique et psys se retrouveront pour penser ensemble et débattre
autour de ces questions cruciales pour leurs pratiques…


Programme et renseignements