Accompagnement en fin de vie, perspectives et limites

le mercredi 12 février 2014 de 18:30 à 20:30

Médiathèque de Cavaillon
60, rue Véran Rousset
84300 - Cavaillon

Renseignements et inscription

site web : www.touschercheurs.fr
Email :info@touschercheurs.fr
Tel : 04-91-82-81-00


Accompagnement en fin de vie, perspectives et limites

Jean-Marc LA PIANA, Docteur en médecine directeur de « La Maison » à Gardanne

Selon un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales datant de novembre 2009, près de 60% des français décèdent à l’hôpital, contre 27% à domicile et 11% en maison de retraite. La médicalisation de la fin de vie nous confronte à des questions qui se heurtent parfois à nos croyances ou à nos principes, mais auxquelles nous devons pourtant apporter des réponses collectives et consensuelles.

Le Président de la République a récemment commandé au professeur SICARD un rapport sur les questions liées à l’accompagnement des personnes en fin de vie. Des états généraux qui prendront la forme d’une conférence de consensus auront lieu sur ce sujet à l’automne 2013. Ils viendront alors compléter l’avis émis par le CCNE en juillet 2013 et devront répondre aux questions relatives au suicide assisté, à la sédation et aux directives anticipées.

Doit-on abréger la vie d’un malade lorsque sa souffrance devient insupportable et qu’il n’a plus aucun espoir de voir son état s’améliorer ? Quelle attitude adopter vis-à-vis d’une personne en fin de vie qui demande de manière formelle l’arrêt des traitements voire de l’alimentation et de l’hydratation susceptibles de prolonger sa vie ? Les soins et l’accompagnement de fin de vie peuvent-ils inclure une « aide à mourir » ? À qui reviennent de telles décisions ? Comment le personnel médical fait-il face à ces situations ?