Délaisser les soins primaires pour cause d’épidémie ? Une « bombe à retardement », selon le Collège de médecine générale

L’impact de la crise sanitaire actuelle liée à l’épidémie de Covid-19 sur la prise en charge des soins de santé primaire inquiète les professionnels de santé.

Dans un communiqué diffusé hier, le Collège de médecine générale (CMG) alerte le risque d’enclencher une « bombe à retardement » en délaissant les soins de base et les soins chroniques pour favoriser la prise en charge des cas graves de Covid-19 qui « capte toute l’attention ».

« Il est connu et reconnu que ces soins sont ceux qui ont le plus d’impact sur la mortalité », rappelle le CMG, qui invite à la poursuite des soins ambulatoires pour les patients sans suspicion de Covid-19, alors que les généralistes ont diagnostiqué plus de 41 836 cas de Covid-19 la semaine dernière, selon les estimations de Santé publique France.

Lire l’article

date de publication :26-03-2020