Covid-19 Repenser l’accompagnement

Le Covid-19 met l’accompagnement à lourde épreuve. Le gouvernement – et la presse l’a largement relayé- a interdit les visites dans les ehpad depuis le 11 mars1 et cette interdiction a été ensuite étendue aux structures de soins2. Le personnel soignant est sur occupé et tente l’impossible pour veiller sur les malades. Et l’on sait que les soignants paient un lourd tribut à ce mal prévu par quelques-uns et dont l’avenir dira peut-être s’il aurait pu être évité. Avec son stock dérisoire de masques, notre pays – mais il n’est pas le seul !- a manifesté l’insouciante myopie anticipatrice dont il était affligé. En attendant, le Covid-19 fait la loi en France et dans le monde. Il a imposé l’arrêt de nombre d’industries et cloué au sol les avions. Il a imposé de mettre le pays sous la cloche du confinement. Cette décision était sage et même si ça et là, le confinement a à souffrir de transgressions, le visage de nos villes, la désertification des routes indique une prise de conscience donc une appropriation croissante de cet impérieux devoir.

Lire l’article

date de publication :27-03-2020