Réanimation : critère d’orientation / tri pour l’entrée en réanimation

Par Bernard BONNICI, Docteur en droit
Pour la majorité des individus, l’infection par le coronavirus n’aura pas, a priori, de conséquence majeure. Mais pour une petite fraction des personnes contaminées, ce sera une question de vie ou de mort. Si les chiffres de l’épidémie continuent d’augmenter, le petit pourcentage de malades qui auront un besoin vital d’assistance médicale pourrait bien saturer les services de réanimation des établissements de santé français, en particulier publics.
Cette question est déjà posée en Italie, plus précisément en Lombardie, où la problématique du triage de catastrophe s’est imposée dans le débat public italien.

Lire l’article

date de publication :05-04-2020