Covid-19 soit ! Mais où sont les autres ?

Mais où sont ces malades qui encombraient les services d’Urgences et auxquels on avait demandé de ne plus venir ? Où sont ceux qui devaient être hospitalisés et qui ont été déprogrammés ? Où sont ces malades qui attendaient depuis des mois un rendez-vous chez un spécialiste et qui ont été décommandés ? Où sont ceux qui avaient besoin de contrôles réguliers pour une hypertension artérielle, un diabète, un cancer ? Indésirables au début de la lutte républicaine contre la pandémie, ils ont été sommés de se faire discrets car il fallait libérer des lits et du temps médical pour accueillir celles et ceux que le Covid-19 frapperait. Et ce virus a réussi à désengorger un système de santé encombré par celles et ceux qui le fréquentaient en temps ordinaire. Tout aurait été simple si la vague pandémique avait pu rapidement atteindre un pic et décroître mais la courbe s’étale dans les méandres d’un plateau qui peine à confirmer sa descente. Il faudrait que les malades reviennent comme autrefois, lors de l’avant-Covid, dans les cabinets médicaux et que les malades nécessitant sans retard des investigations et des soins appellent le 15 ou se présentent aux Urgences. Mais ils se font attendre.

Lire l’article

date de publication :17-04-2020