Chute des passages aux urgences, soins « non Covid » en berne : les recos de l’AP-HP pour baliser la reprise d’activité

La baisse d’activité dans les services d’hospitalisation hors Covid-19 inquiète très fortement l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Après déjà avoir alerté sur les conséquences du renoncement aux soins pendant le confinement, le CHU francilien va plus loin en publiant des recommandations pour accompagner les établissements dans la reprise progressive de l’activité non Covid-19.

Les chiffres ont de quoi alarmer. Du 15 au 30 mars, « le nombre d’appendicites prises en charge par cœlioscopie a diminué de 35 % par rapport à la même période en 2019 », indique l’AP-HP. « Au 14 avril, le nombre d’accidents cardio-vasculaires accueillis dans les services d’urgence est inférieur de 15 % sur les 7 derniers jours par rapport à la même période l’an dernier ; celui des cas de colique néphrétique de 23 % », précise le CHU francilien.

Aux urgences, la fréquentation a chuté de 45 % pour les adultes et de 70 % dans les services pédiatriques depuis la mi-mars. Les appels au SAMU (non liés au coronavirus) ont également baissé de 8 % depuis la mi-mars par rapport à l’an dernier.

lire l’article

date de publication :23-04-2020