Covid-19. Distanciation, masques, traçage : se protéger de l’Autre ou protéger l’Autre.

Le choix du terme de distanciation sociale ne procède-t-il que d’une traduction servile de son équivalent anglo-saxon ? Certes et heureusement que les linguistes nous ont appris que les mots n’ont pas de sens mais n’ont que des emplois ou encore que ce n’est pas le mot qui dicte son sens mais l’homme qui dicte son sens au mot. Encore faudrait-il se méfier de l’obstination du mot à signifier en lui-même son sens premier ou son sens habituel. Et à ce titre le terme de distanciation sociale peut-il paraître inadéquat alors qu’il s’agit en fait, pour limiter la projection des gouttelettes séreuses projetées par le nez et la bouche, d’observer une distance de sécurité entre les êtres humains, en somme observer une distanciation des corps, une distanciation physique. Elle n’a en principe rien à voir avec une prise de distance de la relation sociale invitée à se manifester par d’autres liens : le regard, la parole, auxquels le monde moderne a ajouté les technologies numériques.

Lire l’article

date de publication :29-04-2020