Newsletter

Mai 2021

Edito

 

Accueil et crise COVID-19

L'épidémie COVID en mettant en tension, voire en crise le système hospitalier a révélé ou fait surgir des enjeux éthiques multiples et notamment celui de l'accueil concernant tous les protagonistes : patients, familles mais aussi soignants et personnel hospitalier dans son ensemble.

En créant une surcharge, l'épidémie de COVID-19 a joué le rôle de perturbation extérieure d'un système hospitalier traversant de longue date des désordres intérieurs et l'a confronté à de nouveaux problèmes.

La crise a été aussi celle des malades, des familles et des soignants. L'épreuve de la maladie bouleverse les repères antérieurs, au niveau individuel somatique et psychique, elle met aussi en crise l'environnement familial.

Le rôle des soignants est de soulager la douleur et de traiter la maladie du corps conformément aux données acquises de la science (marquées d'incertitude). Il est aussi d'accueillir et contenir la souffrance psychique des patients et des familles. Le mot accueil en vieux français signifiait : réunir, associer, être avec. Les soignants du fait de la surcharge de travail n'ont pas toujours pu soutenir cet accueil des patients hospitalisés et de leurs familles.

Pour des raisons sanitaires, les visites aux malades hospitalisés, par leurs proches ou par des visiteurs bénévoles, ont été suspendues, autorisées seulement au compte-goutte. Parallèlement, les déprogrammations des soins les moins urgents a laissé à la marge des patients souffrants en déshérence.  Ces éléments, les confrontant à la une remise en question des valeurs du soin, a présenté une menace de perte d'identité professionnelle et de détresse.

Sur le plan personnel, tous ces protagonistes ont dû faire face à la maladie grave et à la mort qui renvoient tout un chacun à des problématiques complexes, souvent inconscientes, individuelles (peur de sa propre mort, de celle de ses parents) et familiales (interrogeant les relations de filiation, les liens aux parents).

Quel sera le devenir de cette crise ?

La crise sanitaire s'inscrit dans un contexte socio-politique, elle révèle ce qui était latent au sein de la société (on pourrait dire : des sociétés puisque la crise est mondialisée), les antagonismes fondamentaux, le cheminement occulte de nouvelles réalités. L'être ensemble se révèle fragile dans notre société dans un contexte d'individualisme, d'accentuation des particularismes, d'augmentation des inégalités. La vulnérabilité liée à l'épidémie fait écho dissonant aux valeurs d'efficacité, de performance, de rentabilité et de bien-être véhiculées.

En même temps, toute crise porte en elle une force créatrice. Elle met en évidence les capacités de survie et peut aboutir à des réorganisations positives. Les soignants ont fait preuve de ressources remarquables. La solidarité a été à l'œuvre. Des mesures ont été prises pour accompagner cette crise : réorganisation des services hospitaliers, appel à des renforts, mise en place de plates-formes ou de structures d'aide psychologique et de soutien éthique. La reconnaissance de la population a pu aussi donner une force morale, une énergie dans l'action. La solidarité a été aussi à l'œuvre dans le champ social. Au niveau planétaire même, malgré d'inévitables tensions, une coopération s'est dessinée, avec échange de données entre scientifiques.

Cette crise sanitaire pourra-t-elle conduire à des transformations souhaitables, promouvant les valeurs d'accueil, de disponibilité à autrui et de renforcement des liens sociaux en regard de la défiance et de l'isolement relationnel qu'elle a aussi suscités ?

 

L'équipe de l'Espace Ethique

 

Actualités

 
 
 
 

Podcast Conversations :« Détresse psycho-sociale » : un argument pour repousser les limites de l'avortement ?

accés au podcast

Podcast Conversations : Les données de santé au temps de la COVID-19

accés au podcast

 

Vient de paraitre : Contagiosité en pédiatrie et mesures sanitaires en milieu scolaire : quel impact chez les enfants ? M.-A. Einaudi , P. Malzac , A. Vion, C. Gire

En savoir plus

Appel à contribution : Lettre à ma fatigue

Nous vous proposons de rédiger une « Lettre à ma fatigue » dans le cadre de la première édition de la "Journée des fatigues", événement grand public co-organisé par plusieurs associations membres de France Assos Santé.

En savoir plus

Casuistique pour les étudiants en médecine en période de crise sanitaire

Dans le cadre de la cellule éthique de soutien de l'Espace éthique Paca Corse, deux séances de casuistique ont été proposées aux étudiants en médecine lors de leur dernière semaine de stage.

En savoir plus

 

Agenda

La crise sanitaire ne nous permet pas d'accueillir du public au sein de notre structure. Toutefois, les conférences-débats seront accessibles en visio-conférence sur inscription.

conférence  :«Le patient face à la Médecine Algorithmique »

Jeudi  20 mai 2021 de 13h à 14h.

En savoir plus

Procréation, droits des femmes, bioéthique et religions. Approche comparative

Mardi 25 mai et Mercredi 26 mai  2021 de 16h à 18h30.

En savoir plus

 

 

A venir

2 Conversations en visioconférence sont prévus au mois de Juin (dates communiquées ultérieurement)

Savoir expérienciel
Débat autour de la loi sur la fin de vie

 

 

Dans les autres Espaces Ethiques

conférence  : Le numérique en sante : bénéfices, inconvénients, dérives. 

Mardi 18 mai 2021 de 9h à 12h.

En savoir plus

conférence  : Enjeux éthiques du numérique en santé.

Mardi 18 mai 2021 de 13h45 à 17h.

En savoir plus

 

Lecture

Quand la machine apprend

Yann LE CUN

Nous vivons une révolution inouïe, inimaginable il y a encore cinquante ans, celle de la machine qui apprend, et qui apprend par elle-même. Au lieu d'exécuter les ordres d'un programme, la machine peut désormais acquérir par elle-même, par l'expérience, les capacités nécessaires pour accomplir les tâches qui lui sont assignées, y compris celles que l'on croyait réservées à l'humain.

Yann Le Cun est à l'origine de cette révolution. Il est en effet l'un des inventeurs de l'apprentissage profond, le deep learning, qui caractérise un réseau de neurones artificiels dont l'architecture et le fonctionnement s'inspirent du cerveau. C'est à la naissance de cette nouvelle forme d'intelligence, à l'émergence d'un système quasiment auto-organisateur, que nous convie l'auteur. 

 

Pour approfondir la lecture de cet ouvrage :

Yann LeCun : "Les émotions sont inséparables de l'intelligence"

Quand la machine apprend de Yann Le Cun

 

D'autres événements ont lieu à l'Espace Ethique, n'hésitez pas à consulter notre site Web. Cliquez-ici pour accéder à l'agenda 2021.

 

N’hésitez pas à découvrir les autres productions sur notre site mis à jour quotidiennement
Cliquez-ici

twitter
 
youtube