3eme journée du comité éthique CH de Montperrin

le vendredi 5 avril 2019 de 09:00 à 16:00

« PSYCHIATRIE ET LIBERTÉS »

« Parler de psychiatrie, c’est parler de liberté, car, qu’on le veuille ou non, quels que soient les débats qui peuvent et doivent se dérouler, à partir de cette proposition fondamentale : la psychiatrie n’existe que du fait que des hommes sont en difficulté sur une problématique de liberté. »
Lucien BONNAFE, « Dans cette nuit peuplée », Paris, Ed. Sociales, 1977

Programme de la journée

9eme printemps Ethique de Nice

le vendredi 22 mars 2019 de 08:30 à 17:00

"De l’acharnement légitime.. à l’obstination déraisonnable"


Intervenants du colloque

  • Dr Jean Leonetti (Antibes)
  • Pr Gilles Bernardin (Nice)
  • Dr Yvon Bottero (Nice)
  • M° Sophie Chas (Nice)

    Journée organisée avec le soutien du CHU de Nice, de la Faculté de Médecine, de la ville de Nice et du Conseil Départemental des Alpes-Maritimes.

Affiche

Journée éthique et handicap

le mercredi 20 mars 2019 de 09:30 à 16:30

Journée « Ethique et Handicap : Quels savoirs et quelles compétences pour la bientraitance ? »

Cette journée se composera de deux tables rondes qui auront lieu en matinée.
L’après-midi sera consacré à une conférence sur : Redonner sa dignité au handicap par la pensée

Programme de la journée

Projection publique du film "Patients"

le mardi 19 mars 2019 de 17:30 à 21:00

Projection publique du film « Patients », de Grand Corps Malade et Mehdi Idir (2017), suivie d’échanges avec la salle.

Résumé du film :
Se laver, s’habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens.... Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s’engueuler, se séduire mais surtout trouver l’énergie pour réapprendre à vivre. Patients est l’histoire d’une renaissance, d’un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d’éclats de rire, mais surtout de rencontres : on ne guérit pas seul.

Colloque : Les violences faites aux femmes "Corps sous emprise"

le mardi 5 mars 2019 de 09:00 à 16:30

Colloque : Les violences faites aux femmes "Corps sous emprise"

Cette journée est le fruit d’une rencontre entre des personnes touchées par la voix des femmes violentées à travers le monde et désirant le temps d’une journée croiser les regards sur les faits, les mécanismes, les conséquences de la violence infligée au monde féminin.

Issus du milieu universitaire, des professionnels de la société civile, du milieu associatif, les intervenants choisis s’interrogent sur ce fait de société grave, qui peut toucher toutes les femmes, à tout moment, et dans tous les pays.

Programme du colloque

Journée éthique des soins et religions

le jeudi 28 février 2019 de 08:30 à 16:30

Journée "Éthique des soins et religions"

"Lorsque l’enfant parait..." Autour de la naissance : regards des différents cultes.

Programme disponible

Affiche Programme de la journée

L’homme, l’animal et la nature

le vendredi 8 février 2019 de 14:00 à 17:00

Conférence sur l’homme, l’animal et la nature

en présence de :

  • B. Morizot
  • M.A. Hermitte

Affiche

Conférence du Pr. Bernard Baertschi

le jeudi 7 février 2019 de 14:00 à 17:00

Conférence du Professeur Bernard Baertschi

  • A quoi pense l’intelligence artificielle ?
  • Le transhumanisme est-il un humanisme ?

Affiche

Cours de philosophie du Pr Pierre LE COZ

le lundi 4 février 2019 de 14:00 à 17:00

Dans le cadre de son cycle de conférences-débats universitaires, l’espace de Réflexion Éthique PACA-Corse vous invite à la conférence suivante

Cours de philosophie du Pr Pierre LE COZ

  • Socrate : L’émergence du questionnement éthique. L’éthique des vertus
  • Le rôle du désir et le statut des valeurs dans l’éthique platonicienne

Journée d’éthique appliquée

le vendredi 1er février 2019

Journée d’éthique appliquée
Vulnérabilités médico-psycho-sociales en périnatalité : de la prévention prénatale à la protection néonatale, enjeux éthiques.

Programme de la journée Affiche

Projection publique gratuite du film "Le cabinet du docteur Caligari"

le mardi 29 janvier 2019 de 17:30 à 21:00

Projection publique gratuite du film « Le cabinet du docteur Caligari », de Robert Wiene (1919), suivie d’échanges avec la salle.

Affiche

Les enjeux de la loi bioéthique 2019

le mardi 29 janvier 2019 de 17:00 à 19:00

L’Espace Éthique Azuréen est fier de vous inviter à l’inauguration du fonds documentaire « Éthique en santé » de Nice le mardi 29 janvier 2019 en présence du Professeur Jean-François Delfraissy, Président du Comité Consultatif National d’Éthique.
Fruit d’une collaboration inédite avec le Service Commun de Documentation de l’Université Nice Sophia Antipolis, le fonds documentaire offrira plus de 700 ouvrages spécialisés aux étudiants, professionnels, enseignants, chercheurs, ainsi qu’au grand public, de PACA-Est.
L’inauguration aura lieu à 17h00 à la bibliothèque universitaire de la Faculté de médecine de Nice (Valombrose) et sera suivie à 17h30 par une conférence du Pr Delfraissy, Président du Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE).

Affiche

Conférences à l’HIA Lavéran

le jeudi 17 janvier 2019 de 13:30 à 15:30

Conférences organisées par l’espace de réflexion éthique de l’HIA Lavéran

  • A propos du tutoiement et du vouvoiement dans la relation de soins.
    InfCaSP Cayrou, psychologue Nguyen.
  • Réflexion éthique sur les contentions à l’HIA LAVERAN.
    InfCaSP Delattre et Ollivier
  • Tension éthique autour de la découverte d’une sérologie VIH chez un patient déjà hospitalisé.
    MC Paul

Affiche

Le vieillissement : de la crise existentielle aux enjeux éthiques

le mercredi 9 janvier 2019 de 16:00 à 18:00

« Le vieillissement : de la crise existentielle aux enjeux éthiques ».

Il y a bien des façons de distinguer la jeunesse et la vieillesse. L’une d’elle consiste à les dissocier sur la base du rapport spécifique que ces deux phases de la vie entretiennent avec la mort. Sur un plan subjectif, nous devenons vieux lorsque nous nous rendons compte que nous avons plus de souvenirs que de projets. Sur un plan objectif, nous devenons vieux lorsque la mort commence à s’abattre autour de nous, qu’elle frappe ceux qui nous devancent à peine en âge. La jeunesse est le privilège de ne pas penser à la mort, d’en avoir une perception abstraite. Certes, dès l’âge de raison, nous comprenons qu’être humain c’est être mortel. Mais il nous faudra avoir parcouru de nombreuses années pour croire en ce que nous savons.

Si dans la jeunesse, la mort ne nous concerne qu’à titre de possible, dans la vieillesse elle se présente à nous sous la modalité du plausible. Socialement, ce changement de statut se traduit par une modification des évaluations morales ambiantes. Tandis que, dans la période de jeunesse, la mort est perçue comme une injustice ou un scandale, dans la période de vieillesse, elle est appréhendée comme un évènement naturel et moralement indifférent. Adam Smith a bien mis en contraste ce changement de registre axiologique : « rarement un enfant meurt sans que le cœur de quelqu’un en soit déchiré » versus : « ordinairement un vieil homme meurt sans être regretté par quiconque. » (Smith A., Théorie des sentiments moraux, [1759], 1999. p. 306.)

Une nouvelle étape, dans le processus de vieillissement, est franchie lorsque la mort passe du plausible au probable. C’est le cas lorsque le corps usé par les années accumule les pathologies. En cas d’affection grave et incurable, on parle parfois de « mourant », ou plus fréquemment de « personne en fin de vie », puis en « toute fin de vie » lorsque cette personne est à l’agonie. Les situations critiques en fin de vie soulèvent des questions éthiques de plus en plus pressantes à mesure que la population générale vieillit. Peut-on interrompre le vieillissement, dès lors qu’il devient trop pesant pour celui qui le subit ? Est-il légitime qu’un homme en vienne à abréger la vie d’un autre ? Si non pourquoi, et si oui sur la base de quels critères ?

On sait que l’aide au suicide ou l’euthanasie sont des pratiques autorisées dans certains pays limitrophes (Belgique, Luxembourg, …). Une aide active à mourir fait passer la mort de la probabilité à la certitude en quelques minutes, par l’injonction intraveineuse de substances létales (barbituriques à forte dose). Le législateur français ne l’a pas autorisée mais prévoit un « droit de dormir avant de mourir » qui réside dans la mise en œuvre d’une « procédure collégiale » (Loi du 2 fév. 2016 « créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie »). Les personnes âgées démentes peuvent aussi bénéficier de ce droit sous certaines conditions, y compris en l’absence de leur consentement.

Nous nous demanderons si la philosophie morale peut apporter à l’éthique médicale les ressources nécessaires à la résolution des dilemmes éthiques en fin de vie.

Pierre Le Coz, professeur de philosophie, Aix-Marseille Université, UMR ADES 7268-CRNS-EFS.

Plus d’informations : cliquez-ici

Ethique et vieillesse.

le vendredi 7 décembre 2018 de 14:00 à 17:00

Dans le cadre de son cycle de conférences-débats universitaires, l’espace de Réflexion Ethique PACA-Corse vous invite à la conférence suivante

Ethique et vieillesse.

  • Représentations de la vieillesse : E. MACIA. Z. FROISSART
  • L’accompagnement des mourants dans l’histoire de la médecine. J.M. FOLETTI

Conférence-débat sur la fin de vie

le mercredi 5 décembre 2018 de 14:00 à 17:00

Conférence-débat sur la fin de vie.

  • La loi Clayes- Leonetti : une amélioration de celle de 2005 ? C. Berland-Benhaim
  • Problèmes éthiques en réanimation : G. Bernardin
  • Discutants : P. Le Coz, J.M. Lapiana

Les dilemmes moraux soulevés par la délivrance de l’information

le mardi 4 décembre 2018 de 14:00 à 17:00

Les dilemmes moraux soulevés par la délivrance de l’information

Table ronde - A propos des annonces difficiles en présence de

  • F. Bartolomei
  • S. Salas
  • J.R. Harlé
  • F. Michel

Retour sur les états généraux de la bioéthique de 2018.

le lundi 3 décembre 2018 de 14:00 à 17:00

Dans le cadre de son cycle de conférences-débats universitaires, l’espace de Réflexion Ethique PACA-Corse vous invite à la conférence suivante

Retour sur les états généraux de la bioéthique de 2018.
La participation des citoyens à la construction des normes :

en présence de :

  • Perrine MALZAC
  • Pierre LE COZ

Intelligence artificielle, menace ou opportunité pour l’humanité ?

le lundi 5 novembre 2018 de 17:00 à 19:00

Conférence débat inaugurale "Intelligence artificielle, menace ou opportunité pour l’humanité ?

Par le philosophe Pierre Le Coz

dans le cadre du "mois de l’intelligence artificielle d’Aix-Marseille"

Annonce

Cellule de crise

le jeudi 11 octobre 2018 de 17:00 à 20:00

Dans le cadre d’Octobre Rose, L’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille, La Compagnie L’Aparté vous proposent

Cellule de crise
Une production L’aparté
Une comédie dramatique d’Oriane Baldo et Valère Clauzel
Avec les comédiennes : Sophie Payan, Justine Assaf, Cécile Peyrot
Imaginez trois femmes, trois amies d’enfance, trois versions de la vie.
Jeanne raffole de la charlotte, le gâteau. Elle a un emploi du temps de ministre.
Louise nourrit tous les chats du quartier et ronronne comme eux quand son
amoureux l’appelle au téléphone.
Emma, elle, a un cancer. Voilà. C’est comme ça. Aussi brutal que ça.
Et maintenant que fait-on ?
Et bien on vit.
Car la vie c’est maintenant !

La représentation sera suivie d’un échange avec le public

A propos :
Sur scène, comme un huis clos, ces trois femmes se retrouvent quelques heures comme elles en ont l’habitude, depuis leur enfance. L’entrevue devient toute particulière, le quotidien devient extraordinaire, c’est une Cellule de crise, l’épisode le plus fort dans l’expression des symptômes. Comment se positionner vis-à-vis d’Emma ? Comment parler de cette maladie devant laquelle seules deux issues sont possibles : on en meurt ou on en guérit. D’abord à deux, puis rejointes par Emma, les amies évoquent toutes les situations que la maladie modifi e. Les trois femmes se livrent, se racontent et s’opposent, mais elles se retrouvent, toujours, autour de ce qui les unit : leur amitié et la charlotte aux fraises. Cellule de crise parle, avec simplicité et humour, de cancers, d’enfants, de pâtisserie, de sexe et d’amitié ; bref, de la vie.

Une proposition de la compagnie L’aparté en partenariat avec l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille (Espace Ethique Méditerranéen, Espace de Rencontre et d’Information dédié au cancer, Parcours d’hospitalité).
Avec le soutien du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Affiche cellule de crise Flyer cellule de crise

Regards croisés sur le corps

le vendredi 5 octobre 2018 de 14:00 à 17:00

Dans le cadre de son cycle de conférences-débats universitaires, l’espace de Réflexion Ethique PACA-Corse vous invite à la conférence suivante

Regards croisés sur le corps

  • Le handicap vu de l’intérieur. A. ABDELLI (comédien, série Vestiaires, France 2)
  • Questions éthiques à propos de la chirurgie esthétique : B. BERTRAND

Conférence du Pr Jean François MATTEI

le mercredi 3 octobre 2018 de 14:00 à 17:00

Dans le cadre de son cycle de conférences-débats universitaires, l’espace de Réflexion Ethique PACA-Corse vous invite à la conférence suivante

Conférence du Pr. Jean-François Mattei

La loi de bioéthique : ses sources, ses évolutions, son avenir

Le tact dans le soin : une exigence éthique

le mercredi 19 septembre 2018 de 18:00 à 21:00

Le tact dans le soin : une exigence éthique
Autour de Pierre le Coz PROFESSEUR DE PHILOSOPHIE, FACULTÉ DE MÉDECINE DE MARSEILLE
Françoise Fabre ENSEIGNANTE SAGE-FEMME
Anthony Gélis MÉDECIN-RÉÉDUCATEUR
Avec un ancien patient DU CENTRE DE RÉÉDUCATION PROPARA
Jacques Mateu CHIRURGIEN
Sandrine Vanderhoeven INFIRMIÈRE EN SOINS PALLIATIFS

« Avoir du tact, c’est toucher sans toucher. »1

Tact du regard, tact de la main, tact des mots…
Au travers des paroles et des gestes échangés, c’est par une attitude nuancée d’attention et de soutien que se traduit le tact.

Phénomène moral d’adaptation à ce qu’exige la situation d’intimité imposée en contexte clinique, il est indispensable pour rendre supportable ce moment de passivité souvent subi comme une violence intrusive par le patient. Dans la relation de soin, le tact procède d’une conscience aiguë de la vulnérabilité de la personne malade et de la singularité de l’échange. C’est une perception fine de la complexité de la situation.
Le tact prend donc une double dimension dans la pratique quotidienne du care : sensorielle et sensible. Etymologiquement, il renvoie d’abord au sens du toucher, le seul des cinq sens à être réciproque. Délicatesse du geste qui prend en compte la sensibilité de l’autre en ménageant sa pudeur. Délicatesse dans l’échange émotionnel aussi, le tact est affaire de perception plus que d’idée, de connaissance intuitive.
Par l’empathie s’enclenche un mécanisme d’ajustement immédiat des gestes et de la parole du soignant à la personne qui fait l’objet d’attention. En cela, le tact possède une dimension éthique, c’est une vertu. Robert Audi évoque un « devoir de manières »2 qui s’ajoute aux principes éthiques fondamentaux.

1. La pudeur, Eric Fiat (Plon/France culture, 2016)
2. The good in the right, Robert Audi (Princeton University Press)

Affiche de la conférence

9ème Estivales des Groupes de Réflexion Ethique PACA-Corse

le vendredi 15 juin 2018 de 08:30 à 17:00

« Ethique et santé connectée »

Organisées par le Comité d’éthique local d’Avignon
Pour l’Espace de Réflexion Ethique PACA-Corse

L’intégration de plus en plus rapide de nouvelles technologies dans le champ médical et soignant donne aujourd’hui naissance à un domaine encore largement inexploré, celui de la « Santé connectée ». Il prend tour à tour la forme de « banques » de données médicales, d’objets connectés mis à la disposition du patient, ou encore du développement de la télémédecine. Avec ces outils aux usages inédits, une porte s’ouvre vers de nouvelles perspectives en santé, de nouveaux espoirs pour le patient, et de nouvelles façons de soigner pour les professionnels de santé.
Cependant, après une première réflexion « S’agit-il d’une nouvelle ère de la santé ou de simples gadgets ? », des questionnements d’ordre plus éthique se font jour, car tout nouvel outil, au-delà de la technologie qu’il renferme, impose une connaissance éclairée et une responsabilité approfondie de ceux qui y ont recours. La « Santé connectée » justifie ainsi un effort accru de réflexion, afin de demeurer en alerte devant les enjeux éthiques que pose cette nouvelle interaction avec la machine, qui récupère, stocke et utilise les données médicales du patient. Parmi ces interrogations, la question de la présence trop forte d’outils connectés, et d’un contrôle permanent de nos pratiques individuelles en santé, donc de notre vie privée, peut se poser. L’accumulation de données médicales pouvant être captées fait aussi apparaître le risque du piratage ou de la commercialisation de ces données.

La position du professionnel de santé est également interrogée : quelle place résiduelle trouvera-t-il, entre le patient et les outils auxquels celui-ci se connecte ?
Enfin nous est posée la question démocratique de l’accès à des techniques innovantes, donc coûteuses, et que la société devra faire le choix de financer ou non.

Pour échanger avec des spécialistes de ce sujet particulièrement d’actualité qu’est la « Santé connectée », le Comité d’éthique du Centre hospitalier d’Avignon vous invite le 15 juin 2018, munis de vos interrogations, de votre expérience, et surtout de votre curiosité.

Programme des 9° estivales

La vie après le Cancer

le samedi 2 juin 2018 de 13:00 à 18:00

Venez assister à la projection de " HAUT LES CŒURS " (César de la meilleure actrice pour Karin Viard)

Suivi d’un passionnant débat inter actif sur "La Vie après le cancer" , pourquoi ?

Parce que, actuellement, plus de 3 millions de personnes vivent autour de nous avec un cancer, guéri ou non depuis des années, vous ou près de vous ;
Et donc, parce que chacun de nous est concerné personnellement, ou comme proche,famille, conjoint, ami, ou .... comme "aidant" ;
Parce qu’il y a une vie dès l’annonce du cancer, et que cette vie est impactée ; parce qu’il ne faut pas être dans sa tour d’ivoire ;
Il est sain de venir en parler, débattre, échanger, poser les questions qui fâchent ou qui apaisent,

Programme

"La bioéthique : un garde fou nécessaire"

le samedi 26 mai 2018 de 14:00 à 16:00

La bioéthique : un garde-fou nécessaire

Conférence publique
par Madame Dominique AUBERT MARSON, ancienne maître de conférences à l’université Paris Descartes.
La naissance de la bioéthique est liée aux progrès fulgurants de la génomique et de ses applications médicales. Elle obéit à la volonté de ne pas laisser « la science sans conscience » pour reprendre la formule de Rabelais et renvoie « aux règles de conduite qu’une société s’assigne » pour éviter les dérives liées aux avancées des sciences du vivant. D’une science du vivant descriptive ou contemplative, nous sommes passés à une science d’intervention du fait de son association à la technologie et au génie génétique. Depuis la fin des années 1970, nous sommes rentrés dans « l’ère de la génétique ». Et un des grands défis de la bioéthique est d’éviter le retour de l’eugénisme à l’origine des politiques de stérilisation mises en place dans de nombreux pays dès 1900, mais aussi à l’origine de l’euthanasie des malades mentaux sous les nazis. Les tests génétiques de dépistage, utilisés de l’embryon à l’adulte, et la recherche sur les embryons suscitent de nombreuses questions éthiques mais aussi scientifiques.

Présentation de l’UDAF

Débats Etudiants dans le cadre des Etats Généraux de la Bioéthique

le vendredi 20 avril 2018

JPEG - 9.3 ko

Deux Débats Etudiants :

Aide Médicale à la Procréation (AMP) :
- Un bébé : pour qui ? pourquoi ? comment ?
animé par l’Espace Ethique Azuréen (EEA)

Enjeux éthiques en génétique
-  Dépistage et médecine prédictive
-  Tests génétiques en libre accès
animé par l’Espace Ethique Méditerranéen (EEM)

Débat Public - Enjeux éthiques en Génétique au regard de l’intérêt supérieur de l’enfant et des générations futures


le mercredi 18 avril 2018 de 14:00 à 19:00

Bibliothèque de l’Alcazar
58 Cours Belsunce
13001 Marseille

Débat Public - Enjeux éthiques en Génétique au regard de l’intérêt supérieur de l’enfant et des générations futures
• 14h-15h30 : Accéder à la connaissance du patrimoine génétique pour prédire : quoi, pour qui, pour quoi faire ?
• 15h45-17h15 : Manipuler les gènes humains à l’aide des « ciseaux » génétiques : peut-on le faire, doit-on y accéder, dans quelles circonstances ?
Suivi d’une conférence : « Questions de conscience » par le Pr JF Mattei

Débat Public - Enjeux éthiques en Génétique au regard de l’intérêt supérieur de l’enfant et des générations futures

Débat Public - Enjeux éthiques en Génétique au regard de l’intérêt supérieur de l’enfant et des générations futures

le mercredi 18 avril 2018 de 14:00 à 19:00

JPEG - 9.3 ko

Débat Public - Enjeux éthiques en Génétique au regard de l’intérêt supérieur de l’enfant et des générations futures
• 14h-15h30 : Accéder à la connaissance du patrimoine génétique pour prédire : quoi, pour qui, pour quoi faire ?
• 15h45-17h15 : Manipuler les gènes humains à l’aide des « ciseaux » génétiques : peut-on le faire, doit-on y accéder, dans quelles circonstances ?
Suivi d’une conférence : « Questions de conscience » par le Pr JF Mattei

En vue de la révision de la loi de bioéthique, le Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE) a confié aux Espaces de réflexion éthique régionaux la mission de mettre en œuvre des débats publics afin d’identifier les questions que se posent les citoyens en matière de bioéthique, et de repérer les espoirs et inquiétudes que soulèvent les progrès scientifiques.

Les thématiques seront illustrées à l’aide de vignettes cliniques ou de vidéos, afin de faire réagir les participants. Des experts des sujets traités seront présents pour apporter leurs éclairages au fur et à mesure des débats.

Une restitution du contenu des débats devra être adressée au CCNE pour figurer dans le rapport final.

Affiche